• Autochtone, création 2009

    Dans une société qui le manipule, l’individu doit faire face à ce qu’elle lui impose. Il se sent tantôt désemparé tantôt révolté. Son corps se manifeste alors de différentes manières sur ce qu’il lui reste de territoire, pour autant que ce territoire existe encore. Il se bat, s'oppose et se protège par tous les moyens quelquefois avec poésie, quelquefois avec humour.

 

Distribution

Mise en scène Karin Vyncke
Avec Jules Beckman, Chloé Duvauchel, Julien Fournier, Gaëtan Levêque, Fernando Melki, Marc Pareti, Marlène Rubinelli Giordano, Fanny Soriano, Fabian Wixe
Composition musicale Bertrand Landhauser et Jules Beckman
Création lumières Emma Juliard
Création costumes Montserrat Casanova, Mélinda Mouslim, Marleen Rocher, Marie Courdavault
Scénographie Gabriel Burnod
Construction Olivier Célier

Coproductions Circuits, scène conventionnée pour les Arts du Cirque – Auch – Gers – Midi-Pyrénées, L’Equinoxe scène nationale de Châteauroux, l’Agora scène conventionnée de Boulazac, Le Sirque/ pôle cirque de Nexon en Limousin, La Verrerie d’Alès en Cévennes/pôle cirque Région Languedoc Roussillon, Théâtre Firmin Gémier/La Piscine, scène conventionnée d’Antony, Théâtre de l’Olivier/scènes et cinés Ouest Provence, Festival Perspectives Sarrebrucken, Le Cirque Jules Verne – Pôle régional des arts du cirque/Amiens.

Avec le soutien de Théâtre de la coupe d’or, scène conventionnée de Rochefort, la ville de Reims, le Conseil Général de la Marne, Conseil Régional de Champagne-Ardenne (ORCCA), la DMDTS/Ministère de la culture, l’Office Artistique de la Région Aquitaine. l’ADAMI.

Le collectif AOC est une compagnie conventionnée par la DRAC Champagne-Ardenne.

 

La Terrasse

Gwénola David / Avril 2010

« Le Collectif AOC ose un cirque contemporain qui empoigne l’époque au corps à corps, avec une création grave et saisissante. »

Le Monde

Rosita Boisseau / 28 Octobre 2010

« Mené à un train d’enfer, pressé par le musicien Jules Beckman, Autochtone exige une bravoure extrême des interprètes et une humilité en rapport. Les cinq hommes et les quatre femmes qui composent la troupe en émergent lessivés, troublés encore par ce qu’ils viennent de traverser mais radieux. »